DPE bureaux Paris
Contactez notre équipe
du lundi au vendredi au
01 69 04 85 10
VOUS ETES
client ?

DPE Évry

De nouvelles dispositions pour les analyses amiante

Date de publication : 05/05/2021

Depuis le 20 avril 2021, les opérateurs de repérage amiante doivent respecter les dispositions de l’arrêté du 1er octobre 2019 relatif aux modalités de réalisation des analyses de matériaux et produits susceptibles de contenir de l'amiante.

Un arrêté plus exigeant pour améliorer la fiabilité des analyses

L’arrêté du 1er octobre 2019 vise à améliorer la qualité des analyses amiante, obligeant les opérateurs de repérage, mais aussi les laboratoires d’analyse, à adopter de nouvelles pratiques plus exigeantes. Il impose notamment de revoir différents points, depuis la stratégie d’échantillonnage jusqu’au nombre d’analyses à effectuer sur chaque matériaux et produits susceptibles de contenir de l’amiante (MPSCA).

Il apporte aussi de nouvelles instructions sur le conditionnement et le référencement des prélèvements (double-ensachage dans des sacs étanches à l’air, identification plus précise des prélèvements, etc.).

Les laboratoires d’analyse doivent également adapter leur méthodologie au type de matériaux en distinguant les matériaux et produits manufacturés avec amiante ajouté, les matériaux bruts avec amiante naturel et les matériaux manufacturés avec amiante naturel.

Une analyse plus fine des matériaux multicouches et hétérogènes

Mais c’est surtout le traitement des matériaux multicouches et des matériaux hétérogènes qui est complètement revu. En effet, les opérateurs de repérage doivent désormais préciser si le prélèvement concerne une couche homogène, plusieurs couches dissociables ou non, ou des couches hétérogènes et indiquer au laboratoire quelles sont les couches d’intérêts qui doivent fait l’objet d’une analyse car susceptible de contenir de l’amiante.

Le laboratoire devra ensuite, dans la mesure du possible, effectuer les analyses de chaque couche (si elles ont fait l’objet d’un prélèvement spécifique ou bien si elles sont dissociables). Dans le cas contraire, couches non dissociables ou hétérogènes, le laboratoire doit effectuer suffisamment d’analyses pour que les résultats soient conformes à la limite de détection, ce qui implique de disposer d’un échantillon en quantité suffisante. Ils doivent donc transmettre aux opérateurs des consignes de prélèvement appropriées à chaque typologie de matériaux.

Avec ces nouvelles dispositions, une restitution plus fine et plus fiable peut donc être apportée aux donneurs d’ordre. 

 
Retour aux actualités
recevez
votre devis gratuit
Type de bien :
DPE Palaiseau