DPE bureaux Paris
Contactez notre équipe
du lundi au vendredi au
01 69 04 85 10
VOUS ETES
client ?

DPE Évry

Dépôt de plainte dans l’affaire du lycée Georges Brassens de Villeneuve-le-Roi (Val-de-Marne)

Date de publication : 27/03/2019

Nous avons déjà évoqué le cas de ce lycée du Val-de-Marne dans lequel de l’amiante a été découvert. Devant l’inaction des Pouvoirs publics et la mauvaise gestion de cette affaire, une plainte a été déposée.

Le lycée Georges-Brassens de Villeneuve-le-Roi (94) : un exemple symptomatique

Dans ce lycée, les enseignants ont plusieurs fois alerté de l’existence d’incidents liés à l’amiante, notamment la chute de faux plafonds abritant des flocages amiantés. Si des travaux ont bien été réalisés, tout l’amiante n’a pas encore été retiré de cet établissement, exposant enseignants et élèves à un risque quotidien. Certains professeurs n’ont d’ailleurs pas hésité à exercer leur droit de retrait à plusieurs reprises, sans pour autant que le problème ne soit définitivement réglé.

Une situation connue mais une gravité minimisée…

Si la présence d’amiante dans les flocages du lycée a bien été révélée au grand jour en 2017 lors de l’effondrement du faux plafond de l’une des classes, les enseignants ont depuis découvert que les Pouvoirs publics avaient connaissance des risques depuis beaucoup plus longtemps. En consultant les archives, ils ont pu trouver des preuves que l’information était connue depuis 1979, en témoigne une lettre adressée au préfet du Val-de-Marne mentionnant la présence de flocages amiantés dans le lycée. Mais plutôt que de procéder au retrait de ces matériaux dangereux, les autorités ont décidé d’installer des faux plafonds afin d’éviter la dispersion de fibres d’amiante dans les classes. Une solution hasardeuse sur le plan de l’efficacité d’autant plus si l’état des faux-plafonds vient à se dégrader, ce qui est dorénavant le cas…

Des Pouvoirs publics sur le banc des accusés

Ces révélations ont donc poussé les enseignants mais aussi certains parents d’élèves à déposer plainte pour mise en danger de la vie d’autrui, avec le soutien de l’Andeva (Association nationale de défense des victimes de l’amiante). Ils mettent ainsi en cause l’inaction des Pouvoirs publics accusés de ne pas avoir pris les précautions nécessaires pour protéger les élèves et les enseignants alors que le risque sanitaire était connu de tous…

Retour aux actualités
recevez
votre devis gratuit
Type de bien :
DPE Palaiseau