DPE bureaux Paris
Contactez notre équipe
du lundi au vendredi au
01 69 04 85 10
VOUS ETES
client ?

DPE Évry

L'île-de-France mauvaise élève pour la qualité de son habitat !

Date de publication : 19/12/2018

Selon un rapport de l’IAU et de la Drihl, la situation du parc de logements francilien est préoccupante. La région Île-de-France présente en effet une proportion d’habitation en mauvais état bien supérieure à la moyenne nationale, notamment dans le parc privé.

1,3 millions de ménages concernés par l’habitat indigne en Île-de-France

Le premier constat de l’étude menée par la Direction régionale et interdépartementale de l'hébergement et du logement (Drihl) et l'Institut d'aménagement et d'urbanisme d'Ile-de-France (IAU) est l’importance du nombre de logements présentant un ou plusieurs facteurs de dégradation qu’il s’agisse du confort, de la précarité énergétique, de l’état du bâti / de l’habitation ou encore d’une sur-occupation des lieux. Il en résulte qu’environ 1,3 million de foyers occuperaient un habitat de mauvaise qualité voire indigne. Ses chiffres restent néanmoins estimatifs car, si l’état du parc social est relativement bien documenté, les statistiques concernant le parc privé de logements restent plus lacunaires.

Une région dont le retard est loin d’être homogène

L’étude montre tout d’abord que le parc privé est en moins bon état que le parc social. À cette différence s’ajoutent également des disparités géographiques. En effet, et contrairement à ce que l’on pourrait croire, la proportion d’habitat indigne diminue en s’éloignant de Paris. Dans la capitale, le taux de logements de mauvaise qualité serait d’environ 40%, contre 25% en Petite Couronne et « seulement » 20% en grande banlieue.

Quoi qu’il en soit, la part de ses logements dans le parc total reste supérieure à la moyenne nationale. Plusieurs explications à cette situation sont avancées dans le rapport de la Drihl et de l’IAU. Mais la plus influente est probablement le problème de la pénurie de logements, notamment sur certains types d’habitation, auquel s’ajoutent les difficultés de mobilité quotidienne. Socialement, les primo-arrivants, les jeunes ménages, les personnes en situation de précarité professionnelle ou sans-emplois sont les plus confrontés à l’habitat indigne

Retour aux actualités
recevez
votre devis gratuit
Type de bien :
DPE Palaiseau