DPE bureaux Paris
Contactez notre équipe
du lundi au vendredi au
01 69 04 85 10
VOUS ETES
client ?

DPE Évry

Politique en faveur de la réduction des dépenses d'énergie : une première évaluation positive

Date de publication : 31/08/2017

Le Commissariat général au développement durable vient de publier une étude sur la consommation d’énergie du parc résidentiel français. Menée sur le moyen terme (2000-2016), cette enquête a permis de constater une amélioration notable de l’efficacité énergétique globale des logements.

Des chiffres pondérés par une augmentation continue des besoins

Si pour d’autres secteurs d’activités, on constate une amélioration plus sensible de l’efficacité énergétique depuis 2000, les chiffres pour le logement sont loin d’être mauvais.

La diminution annuelle moyenne est seulement de 0,1% mais cette tendance est à analyser en tenant compte de l’augmentation des besoins et du nombre de mètres carrés affectés au logement. Ainsi, pour le parc résidentiel, la consommation d’énergie par mètre carré a baissé, en moyenne, de 1,4% chaque année entre 2000 et 2016.

Les hausses de la population (+0.6% / an), du nombre logements par habitant (+0,4% / an) et de la surface moyenne des logements (+0,3% / an) sont donc largement amorties par la meilleure performance énergétique des bâtiments.

Ces résultats montrent la pertinence des décisions prises par les pouvoirs publics en matière d’amélioration de l’efficacité énergétique des logements.

Une tendance qui demande à être renforcée

La diminution de la consommation moyenne d’énergie des logements peut s’expliquer par la mise en place de plusieurs dispositifs incitatifs ou contraignants : aides financières à la rénovation énergétique (CITE), évolution de la réglementation thermique pour les logements neufs (RT 2005, puis RT 2012 et bientôt la RT 2018), DPE et son impact sur les transactions immobilières, etc.

Tous ces dispositifs ont permis une montée en gamme des performances énergétiques aussi bien dans le neuf que dans la rénovation.

Pour autant, cette baisse annuelle de 0,1% de la consommation est encore loin des objectifs fixés par le Protocole de Kyoto, la COP 21 ou encore de la loi de transition énergétique pour la croissance verte.

Néanmoins, cette étude devrait être mise en parallèle avec l’évolution des sources d’approvisionnement et le développement des énergies renouvelables (éolien, solaire, etc.) moins générateur d’émissions de gaz à effet de serre.

 

Retour aux actualités
recevez
votre devis gratuit
Type de bien :
DPE Palaiseau