DPE bureaux Paris
Contactez notre équipe
du lundi au vendredi au
01 69 04 85 10
VOUS ETES
client ?

DPE Évry

Une politique publique de désamiantage est-elle en train de voir le jour ?

Date de publication : 30/05/2018

90% des bâtiments publics construits avant 1997, date d’interdiction de l’amiante, contiendrait des matériaux et des produits amiantés. Toutes les catégories (logements, bâtiments administratifs, hôpitaux, écoles, etc.) seraient concernées. Geneviève Levy, députée du Var, a présenté plusieurs propositions destinées à établir une véritable politique publique en faveur de l’éradication de l’amiante.

Retour sur les enjeux sanitaires et environnementaux

Au travers d’une question écrite au Gouvernement, la députée a tout d’abord tenu à revenir sur la dangerosité de l’amiante et l’ampleur du problème sanitaire et environnemental.
Actuellement, seulement 5 à 6 000 tonnes de déchets d’amiante sont traitées en France, un rythme bien insuffisant lorsque l’on sait qu’il reste encore 200 000 tonnes d’amiante floqué et plus de 20 millions de tonnes de fibrociments. La question de la gestion des déchets est aussi au cœur de la problématique puisque leur enfouissement entraine un risque de pollution des sols qui ne doit pas être négligé.

Enfin, la députée rappelle que les estimations de l’InVS (Institut de veille sanitaire) tablent sur environ 100 000 décès liés à une exposition à l’amiante d’ici 2050.

Une politique publique plus ambitieuse

Se faisant la porte-parole des associations de victimes qui réclament la mise en place d’un plan national de désamiantage, la députée propose trois axes pour une politique publique volontariste en faveur du désamiantage des bâtiments publics et plus largement de la gestion de la question de l’amiante. Les axes principaux seraient :

  • « Dresser une cartographie des sites amiantés recevant du public » précise et exhaustive avec la mise en place d’un traitement priorisé des établissements les plus dangereux
  • « Créer un pôle public de l’éradication de l’amiante » regroupant acteurs privés et publics, sous le contrôle de l’État, et qui pourraient ainsi permettre un affranchissement des impératifs économiques
  • « Modifier la réglementation afin de proscrire l’enfouissement » pour privilégier l’inertage, moins polluant pour les sols et les nappes phréatiques.

Pour le moment, le ministère de la Transition écologique et solidaire n’a pas fait parvenir sa réponse à ces différentes propositions.

Retour aux actualités
recevez
votre devis gratuit
Type de bien :
DPE Palaiseau