DPE bureaux Paris
Contactez notre équipe
du lundi au vendredi au
01 69 04 85 10
VOUS ETES
client ?

DPE Évry

Bien comprendre la notion de ZPSO

17/08/2017

Destinée à faciliter les missions de repérages amiante avant travaux ou avant démolition, la notion de ZPSO constitue une approche nouvelle pour les opérateurs. Voici ce qu’il faut retenir pour bien assimiler la révision de la norme NF X46-020.

Quelques informations préliminaires sur la nouvelle norme

Publiée cet été, la révision de la norme NF X46-020 relative aux missions et à la méthodologie des repérages des matériaux et produits contenant de l’amiante (MPCA) entrera en vigueur au 1er octobre 2017.

Attendue depuis des années, son objectif est d’améliorer la qualité des repérages afin de mieux évaluer et maitriser les risques au cours d’un chantier de travaux ou d’une démolition.

Élément témoin et ZPSO : deux concepts nouveaux…

La norme révisée propose une nouvelle méthodologie pour la réalisation des missions de repérage amiante. Elle définit notamment deux concepts inédits qui modifient le déroulement des investigations conduites par les opérateurs de contrôle.
Le premier concept s’appelle Zone présentant des similitudes d’ouvrage (ZPSO).

Comme son nom l’indique, une ZPSO correspond à des parties d’immeuble dont les composants, les produits et les matériaux sont semblables. Elle ne peut néanmoins concerner qu’un seul composant de la construction au maximum (par composant, il faut comprendre un matériau ou un produit employé pour la même fonction et dont la mise en œuvre est identique).

Le second concept est l’élément témoin. Il s’agit d’une partie limitée d’un ouvrage dont les caractéristiques peuvent servir de référence pour d’autres parties du bâtiment. L’élément témoin est donc utilisé pour procéder à la caractérisation de chacune des ZPSO.

…pour des analyses facilitées et une efficacité renforcée !

Cette nouvelle approche vise à concentrer les investigations sur les éléments témoins, avec des analyses plus exhaustives et approfondies, pour ensuite raisonner par similarité grâce aux ZPSO préalablement définies.

L’opérateur de repérage devra donc débuter sa mission par une visite in-situ avec l’objectif de d’identifier chaque élément témoin qui permettra de valider ou non les différentes ZPSO. Il devra procéder à des sondages (à ne pas confondre avec des analyses de prélèvement de matériau ou de produit) afin de pouvoir définir toutes les ZPSO.

Si une ZPSO contient un ou plusieurs matériaux ou produits susceptibles de contenir de l’amiante (MPSCA), l’opérateur devra alors effectuer des prélèvements sur l’élément témoin en vue d’une analyse en laboratoire.

En fonction des résultats des investigations menées sur l’élément témoin, l’opérateur pourra conclure à la présence ou à l’absence de MPCA pour toute la ZPSO.

En s’appuyant sur des zones cohérentes d’ouvrage, l’approche nouvelle mise en place par la révision de la norme NF X46-020 offre donc de nombreux avantages pour les opérateurs certifiés. Grâce à la caractérisation des éléments témoins et des ZPSO, il ne sera ainsi plus nécessaire pour eux de recourir à des analyses systématiques de tous les MPSCA.

Retour aux dossiers d'information
recevez
votre devis gratuit
Type de bien :
DPE Palaiseau