DPE bureaux Paris
Contactez notre équipe
du lundi au vendredi au
01 69 04 85 10
VOUS ETES
client ?

DPE Évry

Plomb à Notre-Dame : la mairie de Paris défend sa gestion de la crise !

11/09/2019

Depuis l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris le 15 avril dernier, les Pouvoirs publics sont régulièrement mis en cause pour leur manque de réactivité et d’information quant aux risques liés à une pollution au plomb. Désirant jouer la carte de la transparence, la Mairie de Paris a mis en ligne un rapport d’informationrégulièrement actualisé qui recense toutes les actions mises en œuvre par ses services.

Couper court à la suspicion et à la théorie du complot

L’Agence régionale de santé (ARS), rattachée au ministère de la Santé, fait l’objet de nombreuses accusations de dissimulation d’informations. Encore dernièrement et selon Médiapart, elle aurait attendu plus de deux mois avant de communiquer les données sur la pollution au plombautour de Notre-Dame de Paris. Le président de la Commission d’accès aux documents administratifs vient ainsi de rappeler à l’ARS ses obligations, la loi lui imposant de rendre publique sans délai toute information relative à l’environnement. Probablement parce qu’elle ne souhaite pas être associée à la polémique, la Mairie de Paris a donc décidé de faire preuve de transparence, notamment dans sa gestion des risques en milieu scolaire. Pour rappel, la Mairie de Paris a la charge des crèches et des écoles primaires (c’est-à-dire les écoles maternelles et les écoles élémentaires).

Une œuvre de pédagogie sanitaire

Comme elle le rappelle, la Mairie de Paris mène depuis longtemps des actions de prévention des risques en matière de saturnisme, maladie provoquée par une intoxication au plomb qui touche plus particulièrement les jeunes enfants. Dans les années 1990, elle a ainsi effectué une grande campagne d’éradication des canalisations d’eau en plomb dans les équipements de la ville. Elle profite de l’occasion pour rappeler qu’une veille réglementaire existe déjà. Tout résultat de plombémie supérieure à 50µg/Lchez un enfant (dosage du plomb dans le sang) déclenche automatiquement des investigations pour identifier l’origine de l’intoxication. Enfin, la Mairie informe ses administrés qu’il est possible de faire réaliser gratuitement une plombémie(mesure de du taux de plomb dans le sang) aux enfants fréquentant un établissement scolaire ou d’accueil situé dans le périmètre défini par l’ARS.

Des actions concrètes au service de ses concitoyens

Dans un premier temps, l’ARS avait défini un premier périmètre dans lequel des actions et investigations devaient être menées. Il s’agissait alors des 500 mètres autour de la cathédrale. La Mairie de Paris indique que des nettoyages humides ont rapidement été effectués après l’incendie et qu’une campagne de prélèvements a été réalisée dans les établissements scolaires et les établissements d’accueil de la petite enfance, sans qu’aucun cas de dépassement des normes sanitaires ne soit relevé. Ces seuils avaient été fixés par l’ARS à 70 µg/m² pour la moyenne arithmétique des niveaux de concentration en plomb mesurés dans les poussières à l’intérieur des locaux et à 1000 µg/m² pour les cours et espaces extérieurs.

À la mi-juillet, l’ARS a cependant préconisé l’élargissement du périmètre de vigilance en y intégrant tous les espaces situés à moins de 300 m des points de prélèvement dans l’espace public ayant relevé des taux de plombsupérieurs à 5000 µg/m². Immédiatement, la Mairie de Paris a lancé une nouvelle campagne de prélèvements dans les établissements concernés, en mettant la priorité sur les centres de loisirs ouverts en cette période estivale.

Des résultats rassurants

Le rapport d’information permet de retrouver l’intégralité des résultats des mesures effectuées dans les 25 établissements (écoles et crèches) du périmètre défini par l’ARS (11 logements d’assistantes maternelles ont aussi fait l’objet d’analyses). 3 écoles ont présenté des résultats dépassant les normes sanitaires entrainant rapidement des opérations de correction : rebitumage d’une cour de récréation, couverture d’une courette avec des dalles souples, fermeture de l’accès à un jardin attenant à une école.

Un rappel aux obligations et aux responsabilités de chacun

Si elle ne manque pas de préciser que la dépollutiondu parvis de la cathédrale et des rues adjacentes incombe à l’État, la Mairie de Paris tient à signaler qu’il est aussi « essentiel que chaque gestionnaire d’établissement recevant du public qu’il s’agisse de la Ville, de la Région, ou d’autres acteurs publics ou privés, applique dans son domaine les consignes et recommandations formulées par les autorités sanitaires. »

Retour aux dossiers d'information
recevez
votre devis gratuit
Type de bien :
DPE Palaiseau