DPE bureaux Paris
Contactez notre équipe
du lundi au vendredi au
01 69 04 85 10
VOUS ETES
client ?

DPE Évry

Amiante : 20 ans après, où en sommes-nous ?

Date de publication : 04/01/2017

D’où viennent les risques ?

L’amiante, en raison notamment de sa résistance au feu et de ses qualités d’isolation, a été utilisé dans de nombreux éléments de construction, y compris dans les enrobés bitumineux.

Isolation, faux-plafonds, mais aussi colles pour les revêtements, son usage fut très répandu. Les bâtiments anciens sont donc encore susceptibles de détenir des matériaux et produits contenant de l’amiante (MPCA).

Le danger pour la santé humaine provient de la décomposition en fibres de l’amiante. Celles-ci, une fois inhalées, se fixent sur les organes respiratoires et peuvent provoquer, parfois des décennies après l’exposition, des cancers comme celui de la plèvre (mésothéliome) ou des poumons.

L’amiante serait ainsi responsable de 2 000  à 3 000 décès chaque année et les autorités sanitaires évoquent le chiffre d’une centaine de milliers de morts directement imputables à ce minéral d’ici 2050.

Sites emblématiques et danger diffus

Certains affaires liées à l’amiante font régulièrement leur apparition dans l’actualité. C’est notamment le cas de la Tour Montparnasse ou du Campus de Jussieu à Paris, sites emblématiques qui illustrent la complexité de l’éradication du risque, mais aussi des difficultés à faire reconnaitre judiciairement les préjudices subis par les personnes exposées pendant de nombreuses années.

Mais le risque amiante s’avère bien plus répandu et cette menace latente concerne finalement un grand nombre de personnes. En effet, les particuliers peuvent aussi être exposés aux fibres d’amiante dans le cadre de leur habitation.

On estime ainsi à 3 millions le nombre de logements HLM qui comporteraient des MPCA, soit une population de près de 10 millions de personnes. Au total, 15 millions de logements seraient potentiellement sous la menace du risque amiante.

Une réglementation déjà importante mais insuffisante ?

La réglementation française actuelle est déjà l’une des plus avancées et ce cesse d’évoluer (cf. 2017 : Année charnière pour l’amiante !).

Certains pays n’ont en effet toujours pas prononcé d’interdiction définitive. C’est le cas par exemple du Canada, ancien gros producteur, où l’amiante sera seulement interdit à partir de 2018.

En France, de nombreux diagnostics et contrôles sont ainsi obligatoires (DTA, État d’amiante, analyse des enrobés routiers, repérage avant travaux ou avant démolition, etc.).

Mais certains spécialistes du sujet réclament une recherche systématique de l’amiante dans tous les bâtiments dont le permis de construire a été délivré avant le 1er juillet 1997 puis la mise en place d’un véritable programme national de désamiantage aussi bien pour les bâtiments publics (écoles, hôpitaux, etc.) que dans les logements.

Car selon eux, plus les MPCA vont vieillir, plus les risques d’émission de fibres cancérogènes vont augmenter. 20 ans d’interdiction n’ont donc pas suffi à éradiquer l’amiante et il faudra encore plusieurs décennies avant d’en avoir fini avec ce risque sanitaire majeur.

Retour aux actualités
recevez
votre devis gratuit
Type de bien :
DPE Palaiseau