DPE bureaux Paris
Contactez notre équipe
du lundi au vendredi au
01 69 04 85 10
VOUS ETES
client ?

DPE Évry

Amiante lié ou amiante friable : un traitement différent

08/09/2021

La dangerosité de l’amiante est directement liée à la nature de sa mise en œuvre. Cette fibre minérale, selon qu’elle soit liée ou friable, ne présentera pas les mêmes risques d’émissions de fibres à l’origine de cancers. Et le traitement et le stockage des matériaux et produits amiantés sont conditionnés à cette notion de friabilité.

Petit rappel sur l’amiante et ses variétés

L’amiante est un minéral fibreux qui existe sous différentes variétés avec, d’une part, le chrysotile aux longues fibres flexibles et recourbées (amiante blanche) et, d’autre part, les amphiboles aux fibres droites et raides (crocidolite ou amiante bleu, amosite ou amiante brun, actinolite, anthophyllite et trémolite). Si leurs caractéristiques différentes ne permettent pas d’en faire les mêmes usages et surtout ne présentent pas la même dangerosité pour l’Homme, c’est surtout la mise en œuvre de ces variétés d’amiante qui nécessite des moyens de prévention adaptés au risque.

L’amiante lié, c’est quoi ?

Utilisé dans de nombreux matériaux dits friables comme les isolants, les flocages ou les calorifugeages, l’amiante était aussi employé comme produit manufacturé lié à d’autres éléments pour la fabrication de nombreux matériaux de construction. Il est ainsi mélangé à un agglomérant pour la conception de matériaux de couverture comme les plaques en fibrociment, les bardeaux, les tuiles, mais aussi des carreaux isolants, des dalles de sol, des joints de plomberie et même des canalisations ! Cet agglomérant peut-être synthétique comme le caoutchouc ou le vinyle, ou bien naturel comme pour le bitume ou le ciment. Dans ces cas, on parle donc d’amiante lié, c’est-à-dire « emprisonné » dans le matériau. On parle également d’amiante inerte par opposition à l’amiante friable ou amiante libre qui présente des risques importants d’émissions de fibres sous l’effet de chocs, de vibrations ou de mouvements de l’air.

Quel traitement pour l’amiante lié ?

Tant qu’aucune intervention humaine, aucun incident ou un quelconque événement extérieur ne vient altérer un matériau comportant de l’amiante lié, les risques de libération de fibres d’amiante sont minimes. Si une surveillance est recommandée, la dangerosité de ce type de matériau reste relativement faible. En revanche, pour certaines opérations comme le perçage, le découpage ou toute autre intervention susceptible de provoquer des émissions de poussières, des mesures de prévention doivent être mises en œuvre (aspiration à la source, humidification, gel, etc.). En matière de gestion des déchets, il faut également distinguer l’amiante friable de l’amiante lié. Le premier sera considéré comme un déchet dangereux et donc envoyé dans une Installation de stockage de déchets dangereux (ISDD). Inversement, des matériaux composés d’amiante lié seront transmis à une Installation de stockage de déchets non dangereux (ISDND) à condition que leur intégrité soit assurée. En effet, des gravats issus de démolition, même s’il s’agit d’amiante lié à l’origine, devront être considérés comme des déchets dangereux en raison des risques accrus d’émissions de fibres.

 
Retour aux dossiers d'information
recevez
votre devis gratuit
Type de bien :
DPE Palaiseau